EntrepriseNon classétype a

ENTREPRENDRE SEUL… VRAIMENT ?

J’ai regardé récemment un documentaire sur des personnes qui se lancent dans l’entrepreneuriat. Une idée sur laquelle on n’insiste pas assez souvent quand on parle des porteurs de projets a été fréquemment abordée en trame de fond : l’impact d’un projet d’entreprise sur l’entourage.

#1 C’EST MON PROJET A MOI !

Ton projet à toi ? Vraiment ? C’est une idée tenace quand on parle d’entreprendre : un entrepreneur c’est une personne qui réussi seule. On met en avant des Bill GATES, Steve JOBS ou autres Elon MUSK en référence. Du coup, dans l’inconscient collectif s’est installée l’idée que si je veux créer mon entreprise ça n’engage que moi.

Deux choses sont sûres quand on se lance dans un projet d’entreprise :

  • la première c’est que ton projet dépend totalement de toi, si tu ne t’y investis pas suffisamment ça ne fonctionnera pas
  • la seconde c’est que ton projet va embarquer non seulement toi mais aussi ta famille et tes amis…

Même si le projet ne concerne que soi (profession libérale, petite boutique ou autre) son impact va bien au delà.

#2 LA FAMILLE VA SOUFFRIR…

Bon ok le titre est un peu (beaucoup ?) abusé mais l’idée m’a fait rire alors je l’ai quand même écris.

En revanche ce qui n’est qu’un titre peut devenir une réalité si on ne prend pas conscience de la place qu’un projet peut prendre dans la vie de famille et la vie relationnelle plus largement aussi. Au début, quand on est encore au stade de l’embryon on parle de notre projet avec enthousiasme autour de nous et ça ne pose pas de problème. C’est même le contraire, notre entourage va nous poser régulièrement des questions pour savoir comment ça avance, nous donnant l’opportunité d’en parler davantage et nous laissant croire qu’on peut en parler librement et surtout tout le temps.

C’est là que bas blesse, au début parler tout le temps de son idée est agréable mais arrivera un moment où notre entourage va craquer. Certains oseront nous le dire avec plus ou moins de tact mais pire, d’autres ne vont rien dire. Des amis vont simplement s’éloigner mais la famille n’a pas cette option et un non dit peut s’installer ayant ainsi des conséquences dramatiques si on s’en aperçoit trop tard ou qu’on ne s’en préoccupe pas…

#3 UN POUR TOUS, TOUS POUR UN !

En prenant conscience que notre projet implique bien plus que notre petite personne, cet impact destructeur de relations comme je viens d’en parler peut aussi devenir un atout incroyable pour sa réussite.

Quand notre idée de projet commence à prendre de la place et à devenir un peu plus envahissante que le simple rêve de départ il est important de se poser avec notre famille et nos amis pour parler de sa place dans nos relations. En définissant l’impact qu’on autorise au projet à avoir sur nos relations, on se dote d’une arme de réussite massive : les soutiens efficaces ! Définir les temps et les espaces pour parler de notre projet va avoir deux principaux effets positifs.

Lorsqu’on crée des espaces relationnels où l’on parle de tout sauf de notre projet, au-delà de préserver nos relations, cela nous permet de faire une pause. Un projet d’entreprise prend beaucoup d’espace dans nos pensées, souvent trop, et avoir des temps pour penser à autre chose donne l’opportunité de prendre du recul, de relativiser sur certaines problématiques ou tout simplement de se reposer. Le comble, c’est qu’il arrive souvent que c’est pendant qu’on fait l’effort d’être concentré sur autre chose que nous vient l’idée qui nous manquait pour débloquer une situation ou l’idée géniale pour révolutionner notre projet… Juste parce qu’on accepte l’espace d’un moment de s’intéresser à d’autres événements dans notre vie.

Soyons clair, notre projet prendra forcément de l’espace et ne disparaîtra pas de nos relations, mais le fait d’en parler à bon escient nous permet de fédérer des soutiens. Si j’en parle trop je vais dégoûter mon entourage, si j’en parle régulièrement mais sans exagérer mon entourage va devenir mon plus grand supporter. C’est lui qui va me faire une partie de ma communication, qui va être présent si je dois faire de la peinture pour aménager mon local, qui va être là pour m’encourager au moment où je vais avoir une baisse de régime, etc…

CONCLUSION

On n’entreprend jamais seul, c’est un fait. La seule question à se poser c’est comment j’intègre mon projet dans mes relations familiales et amicales pour qu’elles m’aident à construire mon projet au lieu que celui-ci ne les détruise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *